Accouchement physiologique, sans péridurale

 

L’accouchement physiologique, sans péridurale de Claire

 

J’ai rencontré la magnifique Claire à la Clinique Sainte-Thérèse . Elle a suivi les cours de danse prénatale que je donne dans cette jolie maternité. Quand je lui ai proposé de partager le récit de son accouchement physiologique, sans péridurale sur le blog afin de partager son expérience avec les autres futures mamans, mamans, parents,… Elle a accepté immédiatement 🙂

 

Comme à chaque fois, j’ai adoré accompagné Claire avec la danse prénatale pendant plusieurs séances, la voir danser, se détendre, se muscler en douceur, s’amuser avec les chorégraphies, partager ces instants avec son bébé !! Quel honneur pour moi de partager ce moment incroyable avec chacun d’entre vous.

 

Je laisse donc la parole à Claire et vous souhaite une belle lecture 🙂

 

★ Pour partager vous aussi votre expérience de l’accouchement c’est par ici ! Cliquez ici

 

Le récit de Claire

 

 

Je suis à trois jours du terme théorique, et toujours rien.
Alors si, quelques contractions par-ci par-là, mais pas plus que d’habitude. Je me sens lourde quand je m’active trop, normal après quinze kilos en plus.

 

La grossesse, le travail

 

Mon sommeil est à peine altéré par le stress de l’échéance, j’ai la chance de dormir comme un bébé depuis le début de ma grossesse. Qu’il est laid ce mot ! Dedans il y a tous ce que les femmes abhorrent. « Gros », et cette terminaison « -sesse », comme bassesse, ânesse, ogresse, faiblesse…

 

Non vraiment, le mot grossesse est bien déprimant !

 

Et sinon, je bois mes tisanes à la sauge et feuilles de framboisier, qui n’ont guère d’incidence sur le début du travail… Pareil, le « travail », quel mot lourd, pourquoi n’y a-t-on pas préféré « œuvre », « action » ou « beauté » pour décrire cette sublime étape de la vie ?

 

Pourtant, enfin, je me sens prête. Les valises sont bouclées, l’immaculé berceau est installé dans notre chambre, enclin à accueillir le divin enfant. Romeo ? Etienne ? On a désormais un top deux de prénoms. Romeo, je l’avais déjà pour mon premier fils, mais c’est finalement un autre guerrier qui l’aura emporté, Achille. Je suis revenue à la charge pour ce deuxième garçon avec Romeo, mais mon mari n’est toujours pas conquis. Lui me propose des prénoms plus classiques, Dimitri, Albert, … Etienne semble nous convenir à tous les deux.
Etienne T., il y a du T là-dedans, comme Trésor, Tempérament, Talent, Téméraire, c’est fort !

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 548
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *