Les astuces pour rester Zen avec ses enfants

“Noooooooooooonnnnn!!!!! J’ai pas enviiiiiiiiiiiiiiiiiie”

 

Ahhh, cette douce phrase prononcée par nos enfants et qui nous chatouille les oreilles. De mon côté, je l’entends plusieurs fois par jour en ce moment, elle a le don de me faire monter la moutarde au nez et bien au delà même, tel un ras de marée.

 


 

Et oui un jour nos petits bébés deviennent des enfants. Ils passent par des états d’affirmation de soi, des étapes de construction parfois un peu délicates.

 

 

La fameuse phase d’opposition , du “NOOOON”,  du “ATTENDS PAS MAINTENANT ” et parfois du carrément “JAAAAAMAIS” ou mieux “JAMAIS DE LA VIIIIIIIIIIIE”.

 

 

Comme le dit Zazie “Zen soyons Zen , du sang froid danse les veines”

 

Cet article répond à une invitation de Chang du blog www.ParentaliteZen.com  à participer à un carnaval d’articles  sur le thème “Les astuces pour rester Zen avec ses enfants”. Les blogueurs s’organisent et publient autour du thème “Les astuces pour rester Zen avec ses enfants”. Les lecteurs auront accès librement à la compilation sous forme d’ebook gratuit de tous les articles et des meilleurs astuces de blogueurs pour rester Zen avec ses enfants.” Sympa, non?

Voici mes astuces 

La période à passer

C’est la crise en ce moment à la maison. Il ne se passe pas un jour sans que mon petit garçon ne contredise  ” l’autorité”. Quand je parle d’autorité je veux parler des injonctions que l’on fait à nos enfants  au cours d’une journée. Par exemple: pour s’habiller, se laver les dents ,…” STOP revenons sur ce dernier :

Ah ce fameux ” brosse toi les dents s’il te plait Gahbriel”  et son lot de réponses peuvent changer la face du monde, tout au moins la face de mon petit monde. Je ne sais pas si ceux sont mes origines méditerranéennes mais je suis souvent emportée par mes émotions dans ce genre de situations, je vie les choses aves mes tripes quoi!

Alors comment faire quand il  reste 10 minutes avant d’aller à l’école, qu’il n’est pas encore habillé, que son petit frère vient juste de se réveiller et qu’il voudrait son biberon…

SUSPENS terrible n’est-ce pas?

 

@Céline Charlès

 

 Mes petites trouvailles pour rester Zen

 

  • L’anticipation

J’essaye de préparer les choses au maximum en amont. En effet, le fait d’anticiper permet souvent

  1. de ne pas être pris au dépourvu
  2. de ne pas être rattrapé par le temps
  3. enfin de ne pas être submergé par ses émotions.

Par exemple:  préparer les habits, le nécessaire pour le biberon,…la veille au soir

 

  • Le faire ensemble

Reprenons l’exemple du brossage de dents.  Mon Gahbriel , son petit frère Lyahm et moi nous dirigeons tous les 3 vers la salle de bain où chacun s’empare de sa brosse à dent. Un petit rituel qui plait à tous: Ma petite solution c’est de le faire en famille.

 

  • Le responsabiliser

Encore cet exemple du célèbre brossage de dents. C’est Gahbriel qui orchestre le bal des brosses à dents. Il nous explique la méthode pour bien se les brosser. Du coup, il assume avec sérieux cette responsabilité!

 

  • L’explication

En expliquant calmement les choses avant de les faire,  elles se passent souvent mieux car l’enfant n’est pas pris au dépourvu et il a le temps de s’y préparer.

 

Quand ça déborde quand même

@Jean-François Chapui

 

  • Cette phrase m’est d’une grande utilité quand je sens que je perds patience.

Il y a quelques temps , je discutais avec un ami qui a 2 enfants aussi , il me disait: ” Si je commence à m’énerver dès maintenant alors que mes enfants  sont encore jeunes ( 2 et 6 ans ), comment je ferai quand ils seront plus âgés?  Quand ils seront plus grands, je serai déjà épuisé et je n’aurai plus d’ascendance sur eux. Donc, je garde mes réserves pour pouvoir les élever jusqu’à ce qu’ils soient en âge d’être autonome.

 

  • La respiration

Quand je commence à perdre pied et que la colère monte en moi, je prends le temps d’inspirer et d’expirer profondément quelques fois. Respirer c’est déjà prendre une pause. Ensuite, en retirant tranquillement on abaisse son rythme cardiaque et on oxygène son cerveau ce qui permet de calmer ses pensées.

 

  • Prendre un temps

Avant d’agir , prendre un temps ne serait- ce que de quelques secondes me permet de calmer mes émotions. Souvent, je me stoppe juste avant d’entamer la première réaction à chaud. Ca fait redescendre la température intérieure immédiatement. En outre, c’est doublement bénéfique puisqu’on montre l’exemple à l’enfant de comment garder son calme.

 

  • Le prendre dans ses bras

Pour calmer ses démons intérieurs rien de tel que prendre son enfant dans ses bras. Le câlin permet de calmer le cerveau lorsqu’il est submergé par une grosse émotion. En effet, la sécrétion de l‘ocytocine, autrement appelée « hormone de l’amour », qui favorise le retour au calme

 

  • Se mettre à sa place

Pour comprendre les réactions de mes enfants, je m’imagine à leur âge. La plupart du temps, je me souviens de réactions similaires de ma part et ça me permet de les comprendre et de ne pas m ‘enerver.

 

  • Les histoires

Au coucher,  pour désamorcer ce qui s’est passé dans la journée, on lit une histoire. Elle est souvent issue du “livre des 100 histoires pour le soir” de Sophie Carquain que vous pouvez découvrir en cliquant ici.

Sophie Carquain  y raconte des histoires remplies de métaphores qui aident les petits et les grands à accepter et dépasser les tracas. a permet de mettre à plat les conflits, d’apaiser les petits et les grands et d’y apporter des solutions.

 

Apprendre de ses erreurs

Faire un bilan ensemble pour retrouver le calme après la tempête.

 

“Quels sont les moments où tu as ri et où tu t’es énervé aujourd’hui ? Comment on aurait pu éviter cela?” Ensemble, on essaye de trouver les solutions pour éviter les conflits ou éviter de s’énerver. Comme ça petit à petit on apprend à grandir ensemble!

 

Et vous, comment faites-vous pour rester Zen quand la moutarde vous monte au nez? Partagez avec nous vos astuces dans les commentaires ci-dessous.

A très vite !

Sonia☆☆☆

@ Jean-françois Chapuis
Partager l'article
  • 17
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    17
    Partages
  • 224
    Partages

9 commentaires sur “Les astuces pour rester Zen avec ses enfants

  1. bonjour Sonia

    Je te remercie pour ces astuces.

    Pour les avoir mises en place à la maison, je ne peux que témoigner que ça fonctionne 🙂
    Et ô combien ça fonctionne :
    – responsabiliser un enfant, il ne demande que ça
    – le câliner, oui, et encore oui, mais quand il le veut (par moment, même un enfant n’a pas envie d’avoir des câlins)
    – l’écouter, toujours arriver à une solution gagnant/gagnant avec ses enfants

    Et surtout : prévenir en amont son enfant de que l’on va faire, pour qu’il intègre bien.
    Et bien le répéter plusieurs fois.

    La surcharge d’émotions est tellement dure à gérer pour un enfant, aidons-les à grandir, à devenir autonome 🙂

    AU plaisir
    Evan

    1. Merci Evan de ce commentaire qui nous conforte dans nos belles relations avec nos enfants, complexes certes mais passionnantes.

  2. Bonjour Sonia,
    Pas simple, effectivement de rester zen avec nos enfants quand ils nous titillent là où c’est sensible.
    Il est des moments où tu sens, comme tu le dis, que la moutarde te monte au nez : ça chatouille, ça démange, on est prête à exploser … et par miracle … on reste zen !
    J’aime tes astuces ! En temps que sophrologue, forcément la respiration m’a aidé dans bien des cas.
    J’aime aussi le temps de pause, ces quelques secondes qui changent la donne de la suite d’un évènement.
    Quant aux trucs de la responsabilisation et des câlins : mille fois d’accord !

    Bien à toi
    Caroline

    1. Merci Caroline,
      Pas facile comme tu dis !! C’est un apprentissage pour eux mais ça l’est autant pour moi , pour nous les adultes. On apprend chaque jour à devenir parents.

  3. Bonjour Sonia,

    Merci pourtant participation, cet article est très complet ! J’aime beaucoup le fait de penser au futur : “Comment faire plus tard si je craque maintenant ?”

    Je pense que même si ça nous coûte, que parfois on a juste envie de crier, il faut se dire que chaque effort pour expliquer calmement aujourd’hui est un investissement pour le long terme 😇

    1. Un plaisir d’y avoir participer. De plus, nos enfants sont nos miroirs: si on leur parle calmement ils feront de même alors que si on crie , ils se mettront à crier aussi!

  4. Salut Sonia!
    J’ai dévoré ton article et même si je connaissais quelques unes de (toutes?) ces astuces, j’avoue que ça fait du bien de les revoir car évidemment tout n’est pas acquis!
    Natacha 🙂

    1. Natacha, J’étais sûre de t’avoir répondu !!! Effectivement, plus on a d’astuces entre les mains mieux on est apte à répondre à ses enfants avec calme .
      Sonia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *