Mes meilleures solutions face à un enfant qui boude

Il arrive certains jours que la communication avec notre, nos enfants ne passent pas toujours … Et parfois, nos enfants n’ont pas envie de nous parler, de nous expliquer ce qui leur arrivent…On dit dans ce cas qu’ils “font la tête”, se renferment comme une huitre, qu’ils font la moue ou encore qu’ils boudent.

Que faire dans ces cas-là ? Je vous propose ci-dessous les astuces que j’utilise mais aussi un ebook gratuit des meilleures solutions face à un enfant qui boude…

En effet, cet article fait suite au carnaval d’article organisé par Chang du blog www.ParentaliteZen.com. Les blogueurs s’organisent et publient autour du thème “Vos meilleures solutions face à un enfant qui boude ! “. Chang regroupera la compilation sous forme d’ebook gratuit  des meilleures solutions  face à un enfant qui boude très prochainement.”

 

 

Un peu d’étymologie : bouder  vient de  bod, qui signifie avancer la lèvre inférieure. La définition du Littré c’est “témoigner par une certaine expression chagrine du visage, et particulièrement des lèvres, qu’on a du mécontentement.”

 

Bouder vous avez dit bouder ?

Tout d’abord, je dois vous avouer que cela a pu aussi m’arriver de bouder… En effet, j’avance moi aussi ma lèvre inférieure en guise de protestation! Me sentant incomprise, complètement démunie…je me suis quelques fois enfermée dans ma chambre alors que j’étais adulte ! Et je pense même que cela m’arrivera encore …Ca vous arrive à vous aussi?

Je ne me souviens pas exactement de la première fois où mon ainé Gahbriel a boudé. Et pour le moment ça n’est pas arrivé à Lyahm…il est encore trop jeune.

Pour ce qui est de Gahbriel, il devait avoir 4 ans quand ça a commencé. Il y a plusieurs causes à cette réaction. Ca peut être parce qu’il a perdu à un jeu, ou encore parce qu’il n’a pas eu le jouet qu’il réclamait, qu’il n’a pas été invité par un ou une copine,… La raison semble être souvent due à la frustration. Mais parfois c’est aussi parce qu’il n’a pas assez dormi, qu’il est fatigué. De ce fait, il prend tout très à coeur.

 

Mes petiotes solutions

Je me souviens que les premières fois où c’est arrivé, mon enfant restait dans un mutisme presque impénétrable… C’est assez flippant et l’on peut se sentir démuni. Comme chacun d’entre nous, j’ai essayé plusieurs réponses et voici celles qui fonctionnent le mieux pour le moment avec lui.

  • La première solution est que je tente le dialogue directement. Toutefois, quand il est vraiment très en colère cela ne fonctionne pas toujours.

 

  • Dans ce cas, je m’assois à côté de lui. En effet, il est encore trop tôt pour parler avec lui et il refuse le dialogue. Je préfère dans un 1er temps lui dire que je suis là par ma simple présence et que je prends en considération le fait qu’il ne soit pas bien.

 

  • Je lui dit que c’est une réaction qui arrive à beaucoup d’enfants. A ce moment, nous essayons d’imaginer sa copine Louise qui boude ou son amie Jun,… Mais que cela arrive aussi aux adultes !
La communauté a aussi lu cet article :  Défi 8 Se lever, se baisser en protégeant son dos et son périnée

 

  • Je tente de le faire rire pour désamorcer la situation, cela permet de détourner son attention et de repartir dans la bonne humeur.  Je lui dit que dans 30 secondes il va rire et je lance le décompte. Parfois, je mets une musique qu’il adore et j’exécute dessus une danse ridicule .

 

  • Si tout cela ne fonctionne pas ou si il préfère rester seul : “Laisse-moi tranquille maman” “Vas-t’en”… Alors je lui dis que quand il sera plus calme et quand il le souhaiteras, je serai là pour parler avec lui.

Toutes les solutions mènent au dialogue! En effet, à la fin de ces différentes alternatives, nous prenons un temps pour discuter de ce qui s’est passé.

 

Tout ça à l’air de fonctionner

Effectivement, je suis vraiment heureuse car mon fils ne boude presque plus!

Il est vrai qu’il atteint “l’âge de raison” comme on dit…Mais je connais des adultes qui manifestent encore leur mécontentement en boudant… Oui dont moi , je vous l’ai dit cela m’est arrivé !

En fait, lorsque nous parlons de ce qui s’est produit.

  • Nous évoquons dans un premier temps la cause de la déception et nous essayons de voir comment ça aurait pu être différent.

Par exemple, si mon fils boude parce qu’il n’a pas eu tel jouet ,…on essaye d’analyser ce que lui apporterait le dit jouet. Quel est le jouet qu’il possède qui peut s’en rapprocher et comment s’il le veut vraiment il pourra le commander à un moment propice.

  • Ensuite, on essaye de mettre des mots sur ce qu’il a ressenti: un sentiment d’injustice,de le tristesse, de la colère, de l’enervement,…
  • Enfin, on évoque d’autres manières de manifester sa déception.

Et plus le temps passe et plus les temps de “bouderie” sont courts. En effet, parfois 2 minutes maximum suffisent avant que je n’entende : “Maman, j’aimerais bien en parler …” Et moi de répondre toute heureuse : “j’aaaaaaaaarive”

De plus, ce genre de réactions sont de moins en moins fréquentes !!!!

Alors maintenant, peut-être que Gahbriel pourra m’aider lorsque cela arrivera à son petit frère… Et je vous le raconterai à ce moment.

 

Merci infiniment d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu;)

Et vous partagez avec nous vos solutions dans les commentaires juste en dessous 🙂

 

Enfin pensez  à  partager l’article , à le liker, à  vous abonner à la chaine youtube pour recevoir les nouvelles  vidéos et à rejoindre la communauté FB 🙂

 

A très vite 

Sonia☆☆☆

crédit photos : Jean-françois Chapuis

 

 

Partager l'article
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    23
    Partages
  • 511
    Partages

2 commentaires sur “Mes meilleures solutions face à un enfant qui boude

    1. Avec plaisir Chang ! Merci pour ta proposition. Belle continuation à toi et à très bientôt.
      Sonia Danse Prénatale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *