Formation aux premiers secours : les gestes qui sauvent

Apprendre les gestes qui sauvent : une formation indispensable !!!

 


 

Ce dimanche matin , je me rends à la crèche de mon petit Lyahm mais pour une fois ce n’est pas pour aller le chercher ou le déposer ! C’est pour suivre une formation premier secours dispensée par la Croix Rouge. Elle s’intitule: PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

 

 

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES DE NIVEAU 1

 

Marine et Ismael, deux bénévoles de la croix rouge nous accueillent. Ils sont tout sourire et bien disposés à nous apprendre le plus de choses et à nous former. Après de rapides présentations, nous sommes une petite dizaine à nous être inscrits, nous commençons la formation.

Pour nous, elle a lieu sur une journée, de  9h00 à 18h30 avec une heure de pause pour le déjeuner.  Mais elle peut se découper en demi-journée, ou soir et week-end selon vos disponibilités.

C’est assez dense et très bien expliqué. En effet, les formateurs s’assurent que chaque participant a bien intégré les informations, indications, avant de poursuivre. Il y a même des mises en situations, des répétitions et  un carnet remis à chacun qui récapitule ce qui a été vu au cours de la journée.

On rentre directement dans le vif du sujet: que faire en cas d’inondation, d’incendie, d’attentats,…

 

Les situations d’accident sont abordées en huit modules :

  • La protection
  • L’alerte
  • La victime s’étouffe
  • La victime saigne abondamment
  • La victime est inconsciente
  • La victime ne respire pas
  • La victime se plaint d’un malaise
  • La victime se plaint après un traumatisme (plaie, brûlure, atteinte des os et des articulations…)

En effet, pris de panique dans ces situations, on ne fait pas forcement ce qu’il faut et dans l’ordre qu’il faut . Du coup, on risque de faire de mauvais gestes…

Cette formation m’a énormément appris et rassurée car on voit précisément ce qu’il faut faire dans ces différents cas. On aborde les gestes à faire  pour un bébé , un enfant et un adulte avec les cas particuliers de la femme enceinte ou de personnes à fortes corpulences.

 

Le coût de la formation est d’environ 50 euros , non pas pour rémunérer les formateurs qui sont bénévoles, mais pour financer le matériel pédagogique, la formation des formateurs et la mise en place de projets spécifiques de formations (écoles, salons…).

 

Les numéros utiles

De toute évidence, il est indispensable d’avoir les numéros d’urgence visibles chez soi car dans la panique ça arrive d’oublier. D’autre part, un enfant peut aussi appeler si il connait les numéros utiles. Moi, je les ai affiché en gros sur le réfrigérateur. Il est aussi indispensable d’enregistrer ces numéros dans son portable pour les mêmes raisons. Plus vite on appelle le bon service et plus rapide est la prise en charge .

 

Le 15 : le SAMU (Service d’aide médical d’urgence) En charge de la réponse médicale

Le 18 : Les sapeurs-pompiers En charge des secours d’urgence aux personnes, des secours sur accident, des incendies.

Le 112: Service de secours commun aux pays européens

Le 114: Service de secours des sourds et des malentendants

Le 17 : La police et gendarmerie En charge de la sécurité publique

 

Ou se former?

Pour suivre cette formation, rendez-vous sur le site de la Croix Rouge , en cliquant ici

Sur le site des sapeurs-pompiers en cliquant ici

Sur le site de la protection civile en cliquant ici 

 

Il existe plusieurs types de formations/ Tout le monde peut suivre ces formations à partir de 10 ans , il n’y a pas besoin de conditions physiques particulières.

 

Ce sont des formations qui à mon sens sont indispensables !!! Renseignez-vous, faites le pas. Ces gestes peuvent sauver des vies !!!!

Prenez-soin de vous et de vos proches .

Dites-moi si cet article vous a été utile dans les commentaires, Merci !

Sonia☆☆☆

https://danse-prenatale.com

Crédit photos : Jean-françois Chapuis

 

 

Partager l'article
  • 10
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  • 223
    Partages

4 commentaires sur “Formation aux premiers secours : les gestes qui sauvent

  1. Merci Sonia pour ton article, c’est en effet tellement important! J’ai fait la formation quand j’étais étudiante, j’ai même fait un ou deux “rappels”. Mais il faudrait en faire très régulièrement pour ne pas oublier car là, au bout de plusieurs années… il faudrait vraiment que je recommence! En plus, les “instructions” doivent évoluer donc…

  2. Bonjour Sonia,

    J’ai moi même fait cette formation que très récemment. Ca faisait déjà pas mal d’années que je me répétais il faudrait que je m’inscrive, ça pourrait servir à sauver des vies !
    Eh bien non il ne faut pas attendre, il faut passer à l’acte, c’est trop important, c’est un acte de solidarité.
    Merci à toi de nous le rappeler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *